Le président centre-africain séduit par le modèle ivoirien de sortie de crise

president-caLe président centrafricain Faustin-Archange Touadéra effectue actuellement une visite officielle à Abidjan, avec l’intention de s’inspirer du modèle ivoirien en matière de sortie de crise pour attirer les donateurs et bailleurs de fonds.

La Centrafrique peine à se relever du chaos causé par la longue série de violences intercommunautaires, débutée après le renversement en 2013 du président François Bozizé par les rebelles musulmans Séléka.

Après le départ de la force française Sangaris, entériné officiellement le 31 octobre, le président Touadéra a confié à la presse que «des dispositions sont prises pour aider et renforcer la force Minusca», la force des Nations unies qui désormais, doit assurer seule la protection des civils, après le départ des soldats français.

Il a par ailleurs rappelé que la France restait militairement présente sur le sol centre-africain, avec « 200 à 350 hommes », une « unité technique de drones déployée d’ici janvier » et des formations militaires pour une armée nationale quasi-inexistante.

C’est dans ce contexte que le président centrafricain a rencontré les dirigeants de la Banque Africaine de développement (BAD) pour leur présenter « un programme intégré (d’appels de fonds) qui concerne tous les aspects (du plan de sortie de crise) et qui sera présenté aux partenaires ».

‘’Il faut mobiliser pour le DDR (Désarmement, démobilisation réinsertion), la restructuration de nos Forces de défense, la réconciliation nationale et la cohésion sociale. Ça nécessite des ressources », a indiqué le président centrafricain.

Le président centrafricain, qui a assuré vouloir apprendre du processus de DDR réussi en Côte d’Ivoire, a confié que le président Ouattara avait donné son accord pour que des militaires centrafricains intègrent les « académies » ivoiriennes.

En Centrafrique, de nombreux chefs de guerre sont encore actifs et le pays a connu un regain de violences meurtrières au cours des derniers jours.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.