Mali : Réouverture des classes à Kidal après deux ans de fermeture

kidal-ecoleLes écoles publiques maliennes ont rouvert leurs portes ce lundi à Kidal, fief de l’ex-rébellion à dominante touareg dans le nord-est du Mali, en présence du gouverneur nommé par l’Etat, alors que les classes étaient restées fermées depuis les combats de mai 2014 qui s’étaient soldés par une lourde défaite de l’armée malienne face aux rebelles.

« Ce lundi, après des années de fermeture, les écoles ont ouvert leurs portes en présence du gouverneur de la région » et les salles de cours ont été ornées du drapeau national, symbole de l’Etat malien jusqu’à présent absent de la ville’’, a confirmé un des enseignant sur place.

Le gouverneur, Koïna Ag Ahmadou, qui a présidé la cérémonie  de la rentrée scolaire 2016-2017, a déclaré à cette occasion, que «c’est un bon signe pour tout le Mali» et «un symbole assez fort ».

En phase avec les autorités maliennes sur ce dossier de l’éducation, la Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA, ex-rébellion à dominante touareg), qui contrôle Kidal, avait elle aussi, annoncé dernièrement, le prochain « lancement officiel par le représentant de l’Etat de l’ouverture des classes » dans la région.

Le Fonds des Nations unies pour l’enfance (Unicef) avait estimé en décembre 2015, que « plus de 380.000 enfants âgés de 7 à 15 ans » n’étaient pas scolarisés dans le nord du Mali, précisant que « 79% des écoles étaient toujours fermées à Kidal ».

En octobre 2015, des manifestations avaient eu lieu à Kidal pour empêcher la venue d’un ministre ou que des drapeaux maliens y soient déployés à l’occasion de la rentrée scolaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.