La BAD va aider le Nigeria à sortir de la récession

bad-nigeriaSecoué par une crise économique, le Nigeria va bénéficier de l’appui financier de la Banque africaine de développement (BAD) qui s’est engagée à débloquer la somme de 4,1 milliards de dollars dès 2016 et 2017 pour la relance de l’économie nigériane.

Le président de la BAD, Akinwumi Adesina, ancien ministre nigérian de l’agriculture, l’a annoncé lundi lors de son premier déplacement officiel à Abuja, depuis sa prise de fonction à la tête de BAD.

Un premier prêt d’un milliard de dollars, consenti au taux concessionnel de 1,2% sera présenté au conseil d’administration de la BAD dans un délai d’un mois. L’objectif de cette rallonge est de combler un budget du Nigeria  lourdement impacté par des cours du pétrole en chute depuis la mi-2014, un cours qui reste en deçà des 45 dollars selon l’OPEP mardi, et dont le Nigeria est largement tributaire.

C’est au total, 4,1 milliards de dollars en 2016 et 2017, qui seront accordées au Nigeria. Ces montants, qui pourraient être portés à 10 milliards de dollars d’ici 2019 et viseront en priorité l’énergie et l’agriculture, s’ajouteront à un portefeuille d’investissements actuel d’une valeur cumulée de 4,6 milliards de dollars.

L’annonce de la BAD vient soulager le Nigeria qui est officiellement entré en récession, au moment ou les autorités d’Abuja on concocté un budget 2016 extrêmement ambitieux.

L’économie souffre aussi de la dégringolade du naira. Le 22 septembre, la monnaie nationale tombait à 436 unités pour un dollar sur le marché parallèle, son plus bas niveau depuis 11 ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.