Boeing: important investissement au Maroc en droite ligne de la stratégie du roi

boeingBoeing a conclu mardi un accord avec le Maroc pour l’implantation d’un écosystème de fournisseurs ainsi qu’une plateforme de sourcing dans le royaume chérifien, projet qui devrait créer 8700 emplois spécialisés directs et générer un chiffre d’affaires annuel d’un milliard de dollars en exportations.

L’accord a été signé à Tanger (Nord) par le président de Boeing Commercial Airlines, Raymond L. Conner et le ministre marocain de l’Industrie Moulay Hafid Elalamy. La signature s’est déroulée en présence du roi Mohammed VI qui veille personnellement à la poursuite de la stratégie des grands chantiers au Maroc.

Une stratégie qui a été marquée jusqu’à présent par la réalisation d’importantes infrastructures et l’implantation de grands groupes internationaux, à l’image de Renault Nissan et PSA dans l’automobile.

L’agenda royal se place d’ailleurs au-dessus des contingences de la politique intérieure et aux changements de gouvernements, alors que des élections législatives sont prévues le 7 octobre prochain.

Le méga-projet de Boeing qui se traduira par l’implantation de 120 fournisseurs de l’avionneur américain au Maroc, vient s’ajouter à la longue liste des grandes sociétés aéronautiques internationales qui ont décidé d’élire domicile dans le royaume.

Depuis quelques années, les autorités marocaines sous l’impulsion du roi s’attellent à renforcer leurs partenariats industriels. Ces partenariats couvrent des domaines aussi diversifiés que l’automobile, l’aéronautique ou encore l’électronique.

Un plan d’accélération industrielle lancé en 2014 avait ainsi dessiné les grandes lignes pour aboutir à une éclosion de plusieurs écosystèmes productifs et exportateurs au Maroc.

Deux ans après le lancement de cette stratégie nationale, ses effets deviennent visibles. De nombreux projets ont été lancés et d’autres seront bientôt opérationnels.

Plus largement, le Maroc depuis maintenant près d’une décennie donne davantage de poids à certains secteurs stratégiques, plus communément appelés nouveaux métiers mondiaux du Maroc (MMM) et qui s’inscrivent dans la stratégie d’accélération industrielle du pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.