Côte d’Ivoire : Une nouvelle banque nationalisée ?

Après les étatisations de la Société Générale de Banques en Côte d’Ivoire (SGBCI) et de la Banque internationale pour le Commerce et l’Industrie en Côte d’Ivoire (BICICI), serait-ce le tour de la Société Ivoirienne de Banque (SIB) ? Cette dernière banque, détenue, à 51 %, par le groupe marocain Attijariwafa Bank et, à 49 %, par l‘Etat ivoirien, est l’objet, ces derniers temps, de tractation lugubres.

En effet, tout pousse à croire que le gouvernement Gbagbo veut rouvrir la SIB.  Deux ministres, M. Désiré Dallo, en charge des finances, et M. Justin Koné Katinan, en charge du Budget, ont récemment entamé des démarches dans ce sens. Ainsi, samedi dernier, le personnel de la SIB a été invité à son siège pour étudier la possibilité de la réouverture prochaine de l’institution financière, réunion à laquelle seulement le quart des 452 employés de la SIB a daigné assister. Depuis, des consultations visant à fixer la date de la reprise des activités de la SIB  sont en cours. En outre, le ministre des Finances a déjà annoncé la réquisition de la totalité du capital de la SIB par la partie ivoirienne. Vraisemblablement, il ne reste plus que la formalité de la signature du président Gbagbo sur le décret qui scellerait définitivement la nationalisation de la SIB.

De tout cela, la partie marocaine a été simplement exclue. Ainsi, le groupe Attijariwafa Bank a fait savoir, le mercredi, qu’il « décline toute responsabilité à l’égard de tout acte et tout engagement pris au nom et pour le compte de la société par toute personne autre que les mandataires légaux actuellement habilités ». Un communiqué qui risque d’être insuffisant pour freiner les ardeurs du gouvernement Gbagbo.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.