Nette amélioration des recettes douanières au sein de la CEDEAO grâce au TEC

Marcel Alain de SouzaUne nette amélioration des recettes douanières au sein des pays de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) a été enregistrée avec la mise en œuvre du Tarif extérieur commun (TEC), a indiqué ce jeudi à Dakar, le président de la Commission de l’organisation, Marcel Alain de Souza.

«Le Tarif extérieur commun est devenu un instrument pour les finances publiques », a souligné Marcel Alain de Souza à l’ouverture d’un conseil des ministres des Finances des pays membres de la CEDEAO.

La réunion de Dakar offre selon lui, l’opportunité aux ministres en charge de l’Economie, de faire le point sur l’état d’avancement de la mise en application du TEC dans les quinze Etats membres en mettant en exergue les insuffisances constatées dans la mise en œuvre et de faire des recommandations idoines pour une amélioration.

Cependant, le président de la Commission a relevé qu’à ce jour, seuls six Etats manquent encore à l’appel, le Cap-Vert,  la Gambie, la Guinée-Bissau, le Liberia, la Sierra Léone et la Guinée.

«Si les motifs évoqués pour la non mise en vigueur du TEC sont justifiés, il n’en demeure pas moins que notre espace communautaire ne saurait s’accommoder d’une telle situation pendant longtemps. Un examen minutieux a été effectué pour s’assurer que les dispositions sont effectivement prises pour le lancement du TEC, au plus tard le 1er janvier 2017 », a-t-il affirmé.

De son côté, le ministre sénégalais en charge du Budget, Birima Mangara a estimé que la mise en œuvre du TEC constitue une avancée significative dans la marche résolue vers la création d’un marché commun «ouvert, libre et concurrentiel».

«Le Sénégal, plus que jamais, considère que l’intégration économique est la voie à privilégier pour stimuler et accélérer le progrès économique de nos Etats dans le but d’améliorer le niveau de vie des populations »,  a ajouté le ministre.

Le TEC de la CEDEAO est composé d’une nomenclature tarifaire et statistique ainsi que d’un tableau des droits et taxes applicables aux produits importés.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.