L’UNICEF non intimidée par une attaque contre un convoi humanitaire au Nigeria

unicef-nigeriaLe Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) a annoncé ce lundi, que la récente attaque contre un convoi humanitaire dans l’Etat de Borno, au nord-est du Nigeria, ne l’empêchera pas de continuer à fournir des assistances à des millions de personnes touchées par le conflit dans cette région du pays.

«Nous continuons à redoubler d’efforts pour atteindre les personnes qui en ont le plus besoin à travers l’Etat (de Borno). Nous ne pouvons pas laisser cette attaque inhumaine nous empêcher d’atteindre les deux millions de personnes qui ont désespérément besoin d’une assistance humanitaire immédiate», a déclaré la représentante de l’UNICEF au Nigeria, Jean Gough, dans un communiqué.

Le convoi, qui transportait des employés de l’UNICEF, du Fonds des Nations Unies pour la population (FNUAP) et de l’Organisation internationale des migrations (OIM), a été attaqué le jeudi 28 juillet dans l’Etat de Borno alors qu’il revenait d’apporter une assistance humanitaire.

En raison de cette attaque, l’ONU a temporairement suspendu les missions d’aide humanitaire dans les zones à haut risque au Nigeria.

Avant l’attaque, l’amélioration des conditions de sécurité dans la région avait permis aux acteurs humanitaires d’accéder à des zones auparavant inaccessibles lorsqu’elles étaient sous le contrôle du groupe terroriste Boko Haram.

«La violence a perturbé l’agriculture et les marchés, a détruit les stocks alimentaires et a endommagé ou détruit les établissements de santé et les réseaux d’adduction d’eau. Nous devons absolument atteindre davantage de ces communautés», a souligné Mme Gough.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.