RDC: Moïse Katumbi sera arrêté dès son retour à Kinshasa

rdc-katumbeLe candidat à l’élection présidentielle en République Démocratique du Congo (RDC), Moïse Katumbi sera arrêté dès son retour à Kinshasa, en provenance de France, a annoncé ce lundi, le ministre congolais de la Justice, Alexi Ntambwe Mwamba.

Katumbi, ex-gouverneur de l’ancienne province du Katanga, a été inculpé le 19 mai dernier, d’atteinte à la sureté intérieure et extérieure de l’Etat et placé sous mandat d’arrêt provisoire, dans l’affaire dite des mercenaires étrangers.

Mais pour des raisons de santé, l’opposant congolais avait été autorisé par les autorités judiciaires de son pays d’aller se faire soigner à l’étranger trois jours après son inculpation.

Dans une autre affaire, le 22 juin alors qu’il était toujours absent du pays, il a été condamné par le tribunal de Lubumbashi à trois ans de prison pour un litige immobilier.

Cette «décision des juges de Lubumbashi sera appliquée. Il ira directement en prison, s’il ose rentrer au pays»,  a prévenu le ministre de la Justice.

Katumbi qui conteste la peine prononcée contre lui dans cette affaire avait prévu de rentrer à Kinshasa pour participer à une réunion de l’opposition le 31 juillet.

L’opposant congolais accuse les juges de Lubumbashi d’être à la solde du pouvoir en place, et a fait opposition à ce premier jugement aux motifs que certaines règles du droit n’avaient pas été respectées.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.