Maroc: Conférence internationale à Rabat sur l’eau et le climat en prélude à la COP22

cop222Une conférence internationale sur l’eau et le climat est organisée ces lundi et mardi à Rabat, en prélude à la Conférence des parties à la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (COP22) qui doit se tenir en novembre prochain à Marrakech au sud du Maroc.

Cette rencontre de deux jours (11 et 12 juillet) organisée par le ministère marocain délégué chargé de l’Eau, en collaboration avec le ministère français de l’Environnement, de l’énergie et de la mer et le Conseil mondial de l’eau (CME), a pour but de mobiliser les acteurs politiques, institutionnels, scientifiques et techniques autour des enjeux liés à l’eau, afin qu’ils soient inscrits au premier plan des négociations de la COP22 de Marrakech.

« sécurité hydrique pour une justice climatique », est le thème de la conférence internationale de Rabat, dont l’objectif est de faire un plaidoyer pour ériger la question de l’eau au centre des négociations de la Conférence des Nations unies sur les changements climatiques et susciter le débat sur l’interdépendance entre le climat et l’eau.

Lundi, le chef du gouvernement marocain, Abdelilah Benkirane qui assistait à l’ouverture des travaux de cette conférence, a indiqué que le maintien de cette sécurité hydraulique, dernièrement menacée, nécessite mise en commun des efforts de toutes les parties en vu d’une bonne gestion des ressources hydriques et d’une économie de cette matière vitale.

La ministre déléguée marocaine chargée de l’Eau, Charafat Afailal a souligné pour sa part, que l’Afrique souffre d’un déséquilibre climatique et d’un manque en matière d’eau, relevant que 330 millions d’Africains, soit le tiers de la population du continent, n’ont pas accès à l’eau potable et que 95 % des terres africaines sont des terres qui dépendent de la pluie.

Pendant ces deux jours, les nombreux acteurs politiques, institutionnels, scientifiques et techniques présents à cette conférence mondiale, devaient discuter des enjeux liés au secteur de l’eau et aussi, poursuivre les initiatives et les engagements adoptés lors de la COP 21 tenu à Paris. Il s’agit entre autres, du pacte de Paris sur l’eau, de l’initiative «climate is water» ou encore des engagements de la société civile.

Une vingtaine de délégations officielles dont douze (12) conduites par les ministres en charge du secteur de l’eau, ont pris part à cet importante rencontre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.