L’Ouganda première étape de la tournée africaine de Netanyahu

benyaLe Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou entame ce lundi, une tournée de cinq jours en Afrique et s’arrêtera à Kampala, la capitale de l’Ouganda, où il assistera au 40e anniversaire de la libération des otages d’Entebbe.

Netanyahou se rendra ensuite au Kenya, au Rwanda et en Ethiopie, où il rencontrera d’autres chefs d’Etats africains pour parler de coopération et de diplomatie.

« L’Afrique toute entière se réjouit de cette visite et je m’en réjouis également », a déclaré lundi le premier ministre israélien à la presse avant de son départ pour ce premier déplacement en Afrique d’un chef de gouvernement israélien depuis plus de trois décennies après Yitzhak Rabin qui s’était rendu au Maroc en 1994.

Ce déplacement intervient au moment où Israël lance un programme d’aide de 13 millions de dollars, pour le renforcement des liens économiques et la coopération avec les pays africains, a déclaré le Bureau de Netanyahou.

Le 25 juin, le cabinet israélien a approuvé une proposition qui visait l’ouverture des bureaux de l’Agence d’Israël pour le développement et la coopération internationale dans quatre pays africains.

Aussi, Israël devrait fournir à ces quatre États une formation dans le domaine de la «sécurité nationale» et de la santé.

Les relations entre l’Etat hébreux et l’Afrique constituent actuellement seulement 2% de son commerce extérieur, laissant une marge conséquente à la croissance. Certains pays africains ont manifesté leur intérêt pour l’expertise et l’armement militaire israélien ainsi que pour les technologies israéliennes dans les domaines agricole et de la gestion de l’eau.

« L’Afrique, qui enregistre aujourd’hui l’un des plus forts taux de croissance au monde, renferme de nombreuses opportunités commerciales dans des domaines où l’expertise israélienne fait autorité, comme l’agriculture, les télécommunications, l’énergie renouvelable et les infrastructures »  avait expliqué le directeur général adjoint pour les affaires africaines aux Affaires étrangères, Yoram Elron.

Netanyahou sera accueilli en Ouganda par le Président Museveni Yoweei et assistera à une cérémonie officielle qui marquera la quarantième année depuis le raid d’Entebbe, où le frère du Premier ministre a trouvé la mort en juillet 1976.

Le chef du gouvernement israélien assistera ensuite à une réunion diplomatique avec  les chefs d’Etat de huit pays d’Afrique de l’est, et leurs représentants (Ouganda, Kenya, Rwanda, Soudan du Sud, Zambie,  Ethiopie, Tanzanie).

Israël considère ces pays africains comme des partenaires importants du point de vue diplomatique et comme des alliés potentiels, en particulier au sein de l’Organisation des Nations Unies et d’autres organismes internationaux. En Éthiopie, le Premier ministre israélien s’adressera au Parlement éthiopien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.