UA : La reconstruction et la reprise économique des priorités pour le Soudan du Sud

ua-soudan-sudL’Union africaine (UA) a estimé ce week-end que la reconstruction post-conflit et la reprise économique devraient être les priorités absolues au Soudan du Sud, après la mise en place d’un gouvernement d’union nationale.

La présidente de la Commission de l’UA, Nkosazana Dlamini-Zuma a salué la nomination, par le président sud-soudanais Salva Kiir, des ministres du gouvernement de transition d’unité nationale, conformément aux dispositions de l’accord de paix de 17 août 2015, précise samedi soir un communiqué de l’organisation panafricaine.

«La guerre horrible qui a fait rage dans le pays depuis plus de deux ans et demi a entraîné la destruction de l’économie du plus jeune pays du monde, la paralysie politique et sociale, ainsi qu’une situation humanitaire catastrophique», rappelle le communiqué de l’UA.

«Avec la mise en place du gouvernement de transition d’unité nationale, le Soudan du Sud entre dans la phase la plus critique dans la mise en œuvre de l’Accord de paix, dans laquelle la consolidation de la paix et de la réconciliation, ainsi que la reconstruction post-conflit et la reprise économique dans le pays, devraient être les priorités absolues» souligne Dlamini Zuma.

La présidente de la Commission de l’UA a également rappelé le rôle de la communauté internationale, dans son ensemble, à mobiliser les ressources nécessaires pour soutenir le jeune pays, qui ouvre un nouveau chapitre de son histoire et cherche à se reconstruire.

Le conflit au Soudan du Sud a débuté en décembre 2013 suite au limogeage de Riek Machar vice-président du pays par le président Salvar Kiir. Les combats qui ont duré plus de deux ans entre les partisans du président Kiir et de Machar, ont fait plusieurs milliers de morts et des millions de déplacés.

Dans le cadre de l’accord de paix de 2015, Machar est retourné à Juba, la capitale du Soudan du Sud, où il a été nommé premier vice-président, au sein du nouveau gouvernement de transition sensé mettre fin à la crise politique et institutionnelle dans le pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.