OMS : Six pays africains pourraient éradiquer le paludisme d’ici 2020

paludismeL’Organisation mondiale de la santé (OMS) publié ce lundi, à l’occasion de la journée mondiale de lutte contre le paludisme, un rapport dans lequel elle prévoit que six pays africains pourraient éradiquer cette maladie d’ici l’an 2020.

L’OMS entend mettre fin à la maladie dans 10 pays au moins avant 2020, une volonté qui s’inscrit dans ses objectifs du plan de lutte 2016-2030 contre le paludisme, également appelé malaria.

« L’OMS estime que 21 pays sont en mesure d’atteindre cet objectif, parmi lesquels figurent 6 pays de la région Afrique, où le fardeau de la maladie est le plus lourd», précise l’OMS dans un communiqué.

Il s’agit pour l’Afrique de l’Algérie, du Cap Vert, du Swaziland, du Botswana, de l’Afrique du Sud et des Iles Comores.

En Afrique du Sud, l’élimination de la malaria est d’abord un objectif national. En 2014, le pays a enregistré près de 11.700 cas, presque 6 fois moins qu’en l’an 2000, où 64.000 cas d’infections ont été enregistrées.

Pour l’Organisation, «avec une action ciblée et une coopération transfrontalière, l’Afrique du Sud a le potentiel d’éliminer le malaria en 2020», en effet les cas de paludisme dans le pays sont concentrés dans les régions frontalières avec le Swaziland, le Zimbabwe et le Mozambique.

Le paludisme, affection qui provoque de la fièvre, des maux de tête, des frissons et vomissements, a touché 214 millions de personnes dans le monde, et en a tué 438.000 en 2015, selon l’OMS.

L’Afrique subsaharienne est d’après l’OMS, la zone la plus durablement touchée. «En 2015, 88% des cas de paludisme et 90% des décès dus à cette maladie sont survenus dans cette région».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.