La CEDEAO harmonise les politiques macroéconomiques pour une union monétaire crédible en 2020

banqueL’accélération du processus de mise en œuvre de la monnaie unique de la CEDEAO a été au centre des travaux de la 3ème Réunion du Comité technique de suivi des Politiques macroéconomiques de la CEDEAO dont démarrage s’est déroulé en début de semaine à Dakar par le directeur général de la Planification et des politiques économiques du Sénégal.

Au nombre des dossiers soumis à l’analyse du Comité technique figure, le Rapport de Convergence 2014 de la CEDEAO qui fait apparaître non seulement les efforts fournis par chaque Etat mais aussi les contraintes qui ont été les leurs, rapporte un communiqué de presse de la CEDEAO publié ce jeudi.

Ce Rapport révèle un taux de croissance de la région évalué à 6,1% en 2014 et laisse entrevoir une baisse prévisionnelle du taux de 2015 estimé à 5,6% à cause de la chute du cours des matières premières de base, notamment, le coton, l’or et le pétrole.

La création de l’Institut Monétaire de la CEDEAO d’ici 2018, en vue de la rationalisation des Instituts chargés de la surveillance multilatérale, la prise en charge des aspects techniques et institutionnels de la création d’une banque centrale de la CEDEAO, le lancement de la monnaie commune à l’horizon 2020, l’harmonisation du cadre des finances publiques pour une meilleure comparabilité des données sur chaque pays, l’application des nouveaux critères de convergence rationalisés et de la feuille de route révisée étaient également les autres dossiers majeurs également inscrits à l’ordre du jour de ces travaux qui ont pris fin le 02 septembre.

Dans un discours liminaire prononcé à l’ouverture des travaux, le Commissaire de la CEDEAO en charge des Politiques macroéconomiques et de la Recherche économique a rappelé les grandes lignes des délibérations antérieures du Comité technique avant d’évoquer les dossiers inscrits à l’ordre du jour de la présente session. Aussi, il a fortement attiré l’attention des participants sur les attentes et sur l’importance des sujets qui leurs sont soumis et exhorté leur engagement et leur détermination.

Pour sa part, le Représentant de l’Etat sénégalais a salué « le rôle déterminant que joue la Commission de la CEDEAO dans l’accélération du processus d’intégration économique et financière à travers une bonne harmonisation des politiques et programmes en vue d’assurer la réalisation d’une union monétaire crédible au sein de la CEDEAO en 2020 ».

Il a ensuite rappelé quelques acquis majeurs de la Commission au cours de ces trois dernières années, notamment l’opérationnalisation du mécanisme de la surveillance multilatérale, l’adoption du Programme Communautaire de Développement de la CEDEAO (PCD) et la mise en œuvre effective, dans certains pays, du Tarif Extérieur Commun (TEC), depuis le 1er janvier 2015.

Cette rencontre du Comité technique sera suivie, ce vendredi, par celle du Conseil de convergence, une instance de décision du mécanisme de la surveillance multilatérale de la CEDEAO composée des ministres des Finances et des Gouverneurs des Banques centrales opérant de la région.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.