le chanteur congolais Papa Wemba s’éteint sur scène à Abidjan

Papa-WembaLe chanteur congolais Papa Wemba, est décédé suite à un malaise alors qu’il donnait son concert dans la nuit de samedi à dimanche à Abidjan en Côte d’Ivoire, dans le cadre du Festival des Musiques urbaines d’Anoumabo (Femua) organisé par le groupe ivoirien Magic System.

La nouvelle de son décès a été donnée par Marie-Laure Yaone, la manager de l’artiste, et dans la foulée, les organisateurs du Femua ont annulé la clôture de ce festival qui devait avoir lieu ce dimanche à Korhogodans le nord du pays.

Jules Shungu Wembadio PeneKikumba plus connu sous le nom de Papa Wemba, est né le 14 juin 1949 à Lubefu dans le Kasaï-Oriental en République Démocratique du Congo. Ces dernières années, l’artiste avait quelques problèmes de santé selon des membres de son entourage.

Papa Wemba tenait sa passion pour la musique  de sa mère, une « pleureuse » qu’il accompagne aux veillées funèbres, son père quand à lui préférait le voir devenir un avocat plutôt que musicien.

L’artiste était une des grandes figures de la rumba congolaise qu’il propulsera à l’échelle mondiale et le prince de la SAPE (Société des Ambianceurs et des Personnes Elégantes), un mouvement dont il a été l’un des initiateurs au Zaïre dans les années 70 et qui se caractérise par les plus grandes audaces vestimentaires.

Dans les années 80, avec l’émergence de la « world music », les producteurs européens s’intéressent à lui, et ses séjours en France, où il s’installe finalement en 1986 sont de plus en plus fréquents.

Mais fin 2004, Papa Wemba est condamné par la justice française a 30 mois de prison dans une affaire de trafic de visas et d’aide à l’immigration clandestine. A la faveur de ses tournées musicales en France et en Belgique, l’artiste aurait fait immigrer une centaine de jeunes en leur soutirant entre 3000 et 4500 dollars.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.