Millenium Chalenge : Washington verse au Maroc un chèque de 450 millions de $

mcc-rabatLe Maroc et le Millenium Challenge Corporation (MCC) ont signé, ce jeudi à Rabat, le deuxième programme de coopération (Compact II) d’un montant de 450 millions de dollars (4,5 milliards de Dirhams), auquel s’ajoute une contribution minimale de 67,5 millions de dollars à la charge de l’Etat marocain.

Cette enveloppe répartie sur cinq ans, ne sera pas injectée dans le budget général de l’Etat marocain. Il s’agit du deuxième don que les Etats-Unis accordent au Royaume chérifien qui a déjà reçu la somme de 697,5 millions de Dollars au titre du Compact I.

La convention portant sur la mise en œuvre du deuxième programme du MCC, a été signée jeudi à Rabat, par le chef du gouvernement marocain, Abdelilah Benkirane, et pour le MCC, par Mme Dana Hyde, sa présidente directrice-générale.

Ces fonds sont destinés au financement sur cinq ans, de deux projets stratégiques pour le Maroc : «l’éducation et formation pour l’employabilité»  et la «Productivité du foncier».

Le premier projet financé à hauteur de 220 millions de dollars, a pour objectif d’améliorer l’employabilité des jeunes par l’amélioration de la qualité, de la pertinence et de l’égalité d’accès à l’enseignement secondaire et à la formation professionnelle en adéquation avec les besoins du secteur privé.

Le second projet portant sur la productivité du foncier rural net industriel est doté d’un budget de 170,5 millions de dollars. Il  vise l’accroissement de la productivité du foncier, aussi bien rural qu’industriel, et de l’investissement privé.

Le chef du gouvernement marocain assure que l’éligibilité du Maroc au programme Compact II conforte les réalisations importantes qui ont été accomplies par le Royaume dans plusieurs domaines, notamment la bonne gouvernance, la libéralisation économique et l’investissement dans le capital humain, les critères-clé retenus par le MCC.

De son côté, Mme Hyde s’est félicitée de la coopération spéciale entre le Millenium Challenge Corporation et le Maroc, renforcée par la signature de ce deuxième programme, dont la mise en œuvre ouvre un nouveau chapitre dans les relations entre les deux parties.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.