RDC : Le Dr Mukwege veut la fin de l’impunité pour les violeurs

Press Conference:Launch of the five-city V-Day "Turning Pain to Power" tour, in support of UNICEF and V-Day's joint campaign to expose the devastating impact of rape on Congolese women.Speakers:Ms. Ann M. Veneman, UNICEF Executive Director;Ms. Eve Ensler, Playwright and Founder of V-Day;and Dr. Denis Mukwege, Director and Founder of Panzi General Referral Hospital and winner of the United Nations Prize in the Field of Human Rights for 2008.

Le médecin congolais, Denis Mukwege, dont le combat en faveur des femmes violées dans l’est de la RDC, est désormais internationalement reconnu, présentera ce mardi aux Nations Unies, une pétition signée par environ 200 organisations qui réclament la fin de l’impunité pour les responsables de viols et d’abus sexuels dans le pays.

L’information a été confirmée par Thierry Michel, co-réalisateur du documentaire « L’Homme qui répare les femmes » retraçant le travail remarquable et le parcours du Dr Mukwege. Le gynécologue congolais remettra à cette occasion la pétition au Conseil des droits de l’Homme (CDH) de l’ONU mardi à Genève à l’occasion de la Journée internationale de la femme.

« Quand un Etat ne prend pas ses responsabilités, la communauté internationale doit le faire », a expliqué Michel au cours d’une conférence de presse à Genève.

Le texte de la pétition « Non à l’impunité », exige notamment que le CDH publie une liste, restée jusqu’ici secrète, de 617 personnes soupçonnées d’avoir commis des viols et des atteintes aux droits de l’Homme en République Démocratique du Congo entre 1993 et 2003.

Les signataires appellent aussi l’ONU à soutenir la création d’un tribunal spécial avec des juges et des procureurs internationaux afin de juger les crimes de guerre et les crimes contre l’humanité, qui auraient été commis dans ce pays, et demandent que des échantillons d’ADN soient systématiquement prélevés dans les affaires de viol.

Dans son hôpital de Panzi, à Bukavu, la capitale de la province du Sud-Kivu, le Dr Mukwege a aidé depuis 1999, quelques 40.000 femmes victimes de viols accompagnés de violences atroces à se reconstruire physiquement et psychologiquement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.