Le Soudan du Sud «brade» son pétrole

soudan-sud-petroleLe Soudan du Sud vend brade actuellement son pétrole au prix de 20 dollars le baril, en deçà du cours mondial du Brent (28 USD mercredi) et ce, en raison de sa mauvaise qualité, a expliqué Emma Vickers de Global Witness, une ONG de lutte contre la corruption dédiée aux ressources naturelles.

Le Pays qui tire l’essentiel de ses revenus du pétrole, produit désormais son brut à perte, en raison de la chute des prix mondiaux et d’une redevance fixe d’utilisation des oléoducs soudanais indispensables à son exportation, ont indiqué ce mercredi des analystes.

Le Soudan du Sud verse en effet à Khartoum une redevance fixe de 24 USD pour chaque baril qui transite dans les oléoducs soudanais vers le Port-Soudan sur la rive de la mer Rouge.

En proclamant son indépendance le 9 juillet 2011, après des décennies de conflit avec Khartoum, le Soudan du Sud a hérité de 75% des réserves pétrolières du Soudan, mais continue de dépendre des infrastructures soudanaises pour exporter de son or noir, en raison de son enclavement.

Les 24 USD qui sont payés par Juba sur chaque baril comprennent les redevances d’utilisation des infrastructures soudanaises proprement dites d’environ 9 USD. A cela s’ajoutent 15 USD de remboursement d’une indemnité forfaitaire totale de 3 milliards de dollars, qui est due à Khartoum en compensation de la perte de revenus pétroliers lors de la sécession.

Ainsi, l’économie du Soudan du Sud, le plus jeune pays du monde, est au bord de l’effondrement et le pays a replongé dans la guerre civile depuis fin 2013.

La production sud-soudanaise de pétrole a diminué de près de 30% pour s’établir à environ 150.000 barils par jour. La livre sud-soudanaise a sombré également et l’inflation s’est établie à 109 % sur un an en décembre dans un pays qui manque cruellement de devises.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.