La BAD et la relance économique au Mali

5498713-8202045Au-delà d’avoir permis la récupération du nord du Mali, la reconquête se fait également sentir par le retour des partenaires techniques et financiers. Pour preuve, la Banque Africaine de Développement (BAD) a approuvé un financement destiné à la relance économique en faveur de l’Etat ouest-africain.

Avant que les autorités des deux parties ne signent de convention, le Conseil d’administration de l’institution financière continentale avait adopté la stratégie d’appui à la gestion de la transition au Mali. Ce, sur la période 2013 – 2014. C’est cela qui a ouvert la porte à l’approbation de ce budget de 60,6 millions de dollars : il s’agit d’un fonds pour le développement du Programme d’Urgence d’Appui à la Relance Economique (PUARE). En clair, cette ligne budgétaire est destinée à poser les jalons d’une reprise économique. De cette manière, la transition et la sortie de crise se feront dans un climat favorable. En d’autres termes, c’est une contribution « aux efforts de paix et de cohésion sociale entrepris par les autorités maliennes », a souligné la représentante résidente de la BAD. Parallèlement, le même fonds sera investi dans le renforcement des capacités de résilience des populations défavorisées. Avec la récente guerre, celles-ci se concentrent particulièrement au nord du pays. N’empêche, le programme concernera le Mali dans son intégralité.

L’année dernière, la BAD s’était déjà investie au cœur de la crise malienne, en versant 1 million de dollars d’aide humanitaire au gouvernement. Versé en juillet dernier, ce financement était destiné à soutenir l’action des autorités pour limiter le contrecoup de la crise sur les habitants du nord du pays. C’est donc tout logiquement que l’institution financière poursuit ce qu’elle a initié quelques mois plus tôt.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.