Kenya : Peu d’étudiants présents pour la reprise des cours à l’université de Garissa

gariissaUne vingtaine d’étudiants se sont présentés ce lundi pour la reprise des cours à l’Université de Garissa, qui en accueillait environ 800 avant les attentats meurtriers d’avril 2015 commis par un commando islamiste somalien Shebab.

L’essentiel des victimes de cette barbarie étaient des étudiants qui résidaient dans le campus parmi lesquels au moins 142 avaient été massacrés, la plupart de sang-froid.

« Je suis très heureux de la réouverture. Nous avons eu notre premier cours et l’université revient à la normale », s’est réjouit Shamza Abdi, une étudiante qui a ajouté que «  le souvenir de beaucoup de nos amis que nous avons perdus ici reste présent, mais malgré ce qui est arrivé, la vie doit continuer».

La plupart des étudiants qui ont survécu au massacre ont été transférés dans d’autres établissements et, malgré les mesures de sécurité, ceux ayant repris les cours ce lundi étaient majoritairement originaires de la localité de Garissa, située à 150 km de la frontière somalienne.

L’Université de Garissa avait formellement rouvert la semaine dernière, et la grande majorité des professeurs avaient répondu présents, selon le recteur de l’Université, Ahmed Osman Warfa. Ce dernier a annoncé à cette occasion, que la sécurité avait été renforcée avec l’installation d’un poste de police au sein du campus qui aura bientôt une clôture en cours de construction.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.