Le Malawi demande la reprise des négociations sur le litige frontalier avec la Tanzanie

lac-malawiLe gouvernement du Malawi a demandé une réunion d’urgence des médiateurs pour activer la reprise des négociations sur la querelle frontalière avec la Tanzanie autour du lac Malawi, a déclaré un responsable malawi.

Le ministre malawi des affaires étrangères et de la coopération internationale, George Chaponda a confié au quotidien « Daily Times » que son pays a démarché une réunion qui devait avoir lieu avec les médiateurs au Mozambique, mais a échoué parce que deux de ces derniers n’étaient pas disponibles pour des raisons de santé.

Il s’agit de l’ancien président du Mozambique, Joaquim Chissano et son homologue Thabo Mbeki de l’Afrique du Sud. « Nous avons maintenant demandé aux médiateurs de décider de la prochaine date pour la tenue de cette réunion parce qu’elle est urgente », a t-il précisé.

Il expliqué que la réunion annulée devait avoir lieu en août dernier à Maputo, au Mozambique, mais elle a été annulée, en raison de l’hospitalisation de l’un des médiateurs.

Toutefois, a-t-il ajouté, le Malawi a écrit aux médiateurs pour les informer qu’au moment où il a accepté le partage des ressources hydriques du lac dans le cadre de la solution convenue, la question juridique relative à la propriété du lac attend d’être tranchée.

« Nous allons discuter de toutes ces choses à la réunion. Mais la question fondamentale est que nous déterminons à qui appartient le lac », a t-il souligné.

Lilongwe réclame la propriété de l’ensemble du lac en vertu de l’accord de 1890 entre l’Angleterre et l’Allemagne, tandis Dodoma affirme qu’une partie du lac lui appartient.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.