Niger-Présidentielle: L’OIF qualifie de «fiable» sous réserves le fichier électoral

niger-elecL’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) a estimé lundi, que le fichier électoral du Niger en prévision de la présidentielle du 21 février, était « fiable» sous certaines réserves.

« Le fichier électoral du Niger est fiable sous réserve de la mise en oeuvre immédiate de (nos) recommandations », a déclaré le général malien Siaka Sangaré, chef de la mission des experts de l’OIF qui ont audité le fichier contesté pendant une semaine, à la demande de la Commission électorale nationale indépendante (Céni). L’opposition exigeait la vérification par l’OIF, de la liste électoral comme en 2010.

L’OIF a remis officiellement lundi après-midi, le rapport de son audit à la Céni, en présence d’officiels nigériens, des représentants des partis politiques et de diplomates étrangers.

Dans ce rapport, les experts de l’OIF ont notamment « recommandé » la « radiation » de plus de 16.000 mineurs et de 25.000 personnes « doublement inscrites » sur un total de 7,5 millions d’électeurs. Ils demandent aussi que soit « supprimé », 323 bureaux de vote « qui ne contiennent aucun électeur », a précisé le général Sangaré, préconisant la « reprise » de la numérotation des bureaux de vote et la publication sur internet des listes électorales.

« Nos résultats ont été validés par l’opposition, le pouvoir, la société civile et les partis non affiliés. Il suffit tout simplement de corriger ces anomalies pour qu’on ait un fichier fiable et permettant de tenir des élections transparentes en 2016 », a affirmé le général Sangaré.

Par ailleurs, une dizaine de candidats à la présidentielle prévue le 21 février, ont déposé leur dossier de candidature à la date limite de dépôt fixée au 2 janvier.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.