Centrafrique : Des centaines d’habitants de Bangui marchent contre les « ennemis de la paix »

manif-minuscaUne marche a réuni des centaines d’habitants ce mercredi à Bangui, la capitale centrafricaine, la plupart venus du quartier musulman du PK5.

Les manifestants ont remis un mémorandum à la Mission de Nations unies en Centrafrique (Minusca), dans lequel ils lui demandent de chasser « les ennemis de la paix » de leur quartier.

Les manifestants ont parcouru les rues sur motos, en taxi ou à pied avec des calicots sur lesquels on pouvait lire entre autres : « Nous voulons la paix et la liberté ». Ils réclamaient avec des slogans le départ des extrémistes de l’ex-rébellion Séléka, qu’ils ont qualifiés d’«ennemis de la paix ».

Dimanche dernier, cinq personnes ont été tuées et vingt autres blessées par des tirs à l’arme lourde alors qu’elles votaient lors du référendum constitutionnel, dans une école qui servait de bureau de vote dans l’enclave musulmane de Bangui.

L’attaque a été attribuée aux extrémistes de l’ex-rébellion Séléka (en majorité musulmane), qui sont opposés au processus électoral en cours censé sortir le pays de trois ans de violences intercommunautaires.

La participation au référendum a divisé l’ex-rébellion musulmane Séléka et les rangs des milices chrétiennes anti-balaka, dont certaines factions opposées au processus électoral ont tenté de dissuader la population de participer au vote.

La marche s’est déroulée sans incident et les manifestants sont tous repartis sous escorte des Casques bleus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.