RDC : Lutte contre le commerce illicite des minerais

Le président de la République Démocratique du Congo (RDC), Joseph Kabila Kabange, et son homologue du Kenya, Mwai Kibaki ont décidé de la création d’une commission conjointe en vue d’enquêter sur le commerce illicite des ressources naturelles, notamment l’or en provenance de la RDC.

En effet, c’est à la suite de la découverte d’une tonne et demie d’or d’une valeur de 100 millions de dollars américains et du meurtre le week-end dernier, du fonctionnaire kenyan chargé de l’enquête ; que les deux présidents ont décidés de réagir contre les réseaux de contrebande qui opèrent entre les deux pays et qui exportent illégalement les matières précieuses de la RDC vers le Moyen-Orient et l’Europe. Précisons que les ressources naturelles dérobées par les trafiquants sont, l’or de l’est de la RDC ainsi que le coltan et l’étain utilisés dans les produits électroniques tels que les ordinateurs et les téléphones cellulaires.

En outre, rappelons que la sécurité congolaise a réussi ces derniers temps, à intercepté de nombreuses tentatives de fraude minière. Parmi tend d’autres, notons la saisie de 7 colis d’or et plusieurs millions de dollars le 7 février à Goma dans un avion immatriculé aux USA ainsi que la réquisition de 30 colis à côté de l’institut d’Banda, une école secondaire située à Bukavu, précisément au bord du Lac Kivu en face de la préfecture rwandaise de Cyangugu.

La création de cette commission d’enquête vient compléter les mesures déjà entreprises par le président Joseph Kabila dont la suspension de l’exploitation des minerais à l’Est de la RDC pour couper les liens entre les conflits et les matières premières qui sera rapportée d’ici le 10 mars prochain.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.