Présidentielle ivoirienne : Alassane Ouattara réélu au premier tour

alaassane-ouataraLe président sortant de la Côte d’Ivoire, Alassane Ouattara candidat du rassemblement des houphouetistes pour la démocratie et la paix (RHDP), a remporté dès le premier tour, l’élection présidentielle de dimanche, avec 83,66% des suffrages exprimés, selon les résultats provisoires rendus publics ce mercredi au petit matin, par la Commission Electorale Indépendante(CEI).

Selon le président de la CEI, Youssouf Bakayoko, Ouattara a obtenu 3.129.742 voix sur les 3.330.925 votants, soit 83,66%, suivi de Pascal Affi N’Guessan qui a obtenu 290.780 voix soit 9,29%.

Le taux de participation qui a suscité une polémique entre les chiffres de la Commission électorale et ceux de certains observateurs, est finalement estimé à 54,63%, selon le président de la CEI.

Lundi l’institution en charge des élections parlait d’un taux de participation de 60%, alors que les observateurs notamment la POERCI avançaient le taux de 53% avec une progression probable de 1.8%. Près de 6,3 millions d’électeurs ont été appelés aux urnes dans 19.841 bureaux de vote en Côte d’Ivoire et à l’étranger.

Le vote s’est déroulé dans le calme, sans incidents majeurs et « globalement de manière satisfaisante », comme l’attestent les missions d’observation nationales et internationales qui ont jugé le scrutin « crédible, transparent et inclusif ».

Le président sortant, Alassane Ouattara a été félicitée par ses adversaires du 25 octobre dès l’annonce de sa réélection pour un second mandat de cinq ans, une réélection qui attend encore d’être confirmée par le conseil constitutionnel.

Avant même la proclamation des résultats définitifs, les leaders de l’opposition, Kouadio Konan Bertin et Kouangoua Jacqueline Claire avaient adressé leurs félicitations au président sortant. Ils ont été suivis ce mercredi, par Lagou Henriette, Gnangbo Kouakou, et Pascal Affi N’guessan le candidat du Fpi le parti fondé par Laurent Gbagbo, son principal challenger arrivé deuxième avec 9% des voix.

L’élection présidentielle de 2015, est jugée capitale pour le retour de la paix et la réconciliation nationale en Côte d’Ivoire après la crise postélectorale qui avait fait au moins 3.000 morts suite à la contestation des résultats des dernières élections.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.