Ethiopie : Piloter la croissance continue

ethiopie-eco« Piloter la croissance continue », c’est sur ce thème que se tiendra l’Ethiopia Summit les 28 et 29 octobre à Addis-Abeba.
C’est un sommet qui vise à explorer les moyens pour aider l’Ethiopie à atteindre son plein potentiel dans la dynamique de sa croissance économique solide.

Plus de 150 participants comprenant les principaux décideurs, les chefs d’entreprises avec des cadres internationaux présents ou intéressés par l’expansion en Ethiopie y sont attendus.

Ensemble ils vont « réfléchir sur les opportunités et les défis à relever, notamment ceux relatifs aux perspectives de la croissance future de l’Ethiopie, à la pérennité du modèle de développement dirigé par l’État, aux défis rencontrés actuellement par le secteur privé et aux possibilités qui existent pour les entreprises de capital-investissement qui cherchent à pénétrer le marché éthiopien », indique « The Economist Events », organisateur de l’évènement.

Le Premier ministre éthiopien, Hailemariam Desalegn sera présent au « Ethiopia Summit », a annoncé « The Economist Events ».

Le sommet se tient dans un contexte où le plan quinquennal de croissance et de transformation de l’Ethiopie a permis une augmentation de 9% des exportations agricoles et de 11,4% du secteur des produits manufacturés dans les trois premiers trimestres de 2013/2014.

Après cette bonne performance, un second plan quinquennal est en cours d’implémentation.

Le Fonds monétaire international (FMI) classe l’Éthiopie parmi les cinq économies les plus dynamiques au monde. Après une décennie d’expansion continue, durant laquelle le PIB réel a augmenté de 10.8 % par an en moyenne, le pays a affiché en 2013/14, pour la onzième année consécutive une forte croissance, estimée à 10.3 %.

Selon les prévisions cette croissance vigoureuse devrait se poursuivre en 2015 et en 2016. Le FMI souligne que grâce à des politiques budgétaire et monétaire prudentes et coordonnées, l’inflation s’est maintenue sous la barre des 10 % depuis 2013.

Le fonds salue également le fédéralisme et la dévolution de pouvoirs aux régions qui aident à surmonter les contraintes géographiques et socio-économiques qui entravent la croissance inclusive et la transformation structurelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.