Côte d’Ivoire : Reprise des activités de la BICICI

Ce mercredi 1er Mars, la Banque Internationale pour le Commerce et l’Industrie de Côte d’Ivoire (BICICI), filiale de la banque française BNP Paribas, a repris ses activités. Cette institution financière a été étatisée le mois passé alors qu’elle venait de décider de fermer ses portes à cause de la forte détérioration du secteur bancaire local consécutive au conflit postélectoral ivoirien.

De ce fait, en cette période de paye, on pouvait voir, au quartier du Plateau à Abidjan, les premiers clients attendant de franchir le seuil du siège de la BICICI pour retirer de l’argent. Mais, il va sans dire que les choses ont beaucoup changé. Déjà, comme on pouvait le lire sur une pancarte, les retraits sont très limités au quotidien: 200 000 FCFA (400 dollars américains) pour les particuliers et 1 million de FCFA (2000 dollars américains) pour les entreprises. En plus, les opérations se font plus manuellement qu’automatiquement, du fait que le système informatique de la banque était, d’antan, géré à partir de la France. C’est également la raison pour laquelle les clients n’ont pu vérifier si leurs comptes ont été totalement reconstitués, suivant les promesses du gouvernement Gbagbo.

Selon ce que prévoit l’agenda du camp Gbagbo, la réouverture d’un autre établissement financier, la Société Générale des Banques en Côte d’Ivoire (SGBCI), ne saurait tarder. Ce, malgré les dénonciations de son propriétaire français, la  Société Générale. Dans tous les cas, même si les ivoiriens auront de nouveau accès à quelques services bancaires, cela risque d’être de très courte durée car les liquidités se font de plus en plus rares en Côte d’Ivoire. A ce moment là, que se passera-t-il ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.