Burkina Faso : les partisans de Blaise Compaoré se retirent du processus électoral

conseil-constitutionnel-bfLes partisans de l’ancien président burkinabè, Blaise Compaoré, ont annoncé mercredi avoir renoncé à se présenter pour les élections présidentielle et législative du pays, une initiative prise au lendemain de l’invalidation de leurs candidatures par le Conseil constitutionnel du pays.

Une quarantaine de membres proches de l’ancien président Blaise Compaoré ont décidé mercredi de se retirer du processus électoral, prétextant avoir été victimes d’une discrimination de la part du Conseil constitutionnel, chargé notamment de l’organisation des prochaines élections.

Les proches de l’ancien homme fort du pays ont en effet affirmé que l’organisme national qui conduit les élections législatives et présidentielles burkinabaises a pris une décision politique et non pas juridique.

Suite à cette décision, certains partis membres de l’ancienne majorité, ont saisi la Conférence des chefs d’Etats de la CEDEAO afin d’obliger les autorités politiques de transition du Burkina Faso à respecter le droit communautaire imposé dans leur pays. Ainsi, ils espèrent recouvrer, dans les plus brefs délais, leurs candidatures pour les élections législatives et présidentielles qui approchent.

Décision arbitraire, déni de justice, viol de la constitution nationale, les dirigeants de l’ancien parti au pouvoir n’ont pas manqué de termes pour critiquer le choix fait par le Conseil constitutionnel d’exclure leurs membres du prochain scrutin législatif et présidentiel.

Pour marquer sa désapprobation de cet acte, Addie Komboïgo, le président du CDP, anciennement le parti politique de Blaise Compaoré, a appelé ses militants à la désobéissance civile afin de manifester leur mécontentement.

Dans une déclaration faite mercredi, le dirigeant du CDP a précisé que cet appel à la désobéissance civile n’est en aucun cas une demande à l’organisation de protestations ou un appel à des actes de violences. Il a en outre demandé aux partisans de son parti de montrer l’exemple en restant pacifiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.