Algérie: les exportations d’hydrocarbures reculent de 45 %

cnis-opepLes recettes des exportations d’hydrocarbures en Algérie ont enregistré sur les cinq premiers mois de l’année 2015, un recul de 45,47%, suite à la chute des cours de pétrole, qui a provoqué un important déficit de la balance commerciale, selon la douane algérienne.

De janvier à mai, le déficit de la balance commerciale s’est élevé à 6,38 milliards de dollars, contre un excédent de 3,44 milliards de dollars durant la même période de l’année dernière.

Les exportations d’hydrocarbures, qui ont représentaient 93,52% du total des exportations, ont produit 14,91 milliards de dollars de revenus, contre 27,35 milliard de dollars à la même période en 2014, selon les données du Centre national de l’informatique et des statistiques des Douanes (Cnis).

Les cours du pétrole ont dégringolé en l’espace d’une année de plus 100 dollars le baril à moins 60 dollars.

Au total, les exportations de l’Algérie se sont élevées à 15,94 milliards de dollars, et sont en baisse de 43,67% sur un an. Quant aux importations, elles se sont chiffrées à 22,33 milliard de dollars, donc en recul de 10,22%.

Les principaux clients de l’Algérie durant les cinq premiers mois de l’année 2015 ont été l’Espagne, les Pays-Bas, l’Italie, la France et la Grande-Bretagne.

Selon le budget de l’Etat, les hydrocarbures rapportent à l’Algérie plus de 95% de ses recettes extérieures, et y contribuent pour 60%.

Le pays produit 1,2 million de barils par jour, correspondant à son quota fixé par l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.