Nigeria: 14 étrangers inculpés pour détournement de pétrole

nigeria-detournement-petroleA Lagos  ce mercredi,quatorze étrangers, originaires de Grande-Bretagne, de Russie, de l’Ukraine et du Japon, ont été inculpés ce mercredi La Haute cour de Lagos (Nigeria) et emprisonnés, pour commerce et stockage illégaux de produits pétroliers.

Les mis en cause sont accusés par l’agence nigériane de lutte contre la corruption (EFCC), d’avoir stocké sans autorisation en février dernier, 4.500 tonnes de produits pétroliers dans trois navires.

Les prévenus ont plaidé non coupable et leurs avocats ont demandé, leur libération sous caution. Mais le président de la Haute Cour de Lagos, Ibrahim Buba a ordonné qu’ils soient placés en détention provisoire et a confisqué leurs passeports en leur fixant une prochaine audience pour le 17 juin.

D’importants volumes de pétrole brut, volés depuis des oléoducs sabotés, ainsi que des carburants raffinés en toute illégalité sortent chaque année clandestinement du Nigeria. Ce commerce illicite représente le trésor nigérian une perte sèche estimée à environ 6 milliards de dollars, au moment où une grande partie de la population nigériane vit dans la pauvreté.

Premier producteur de pétrole dans le continent africain, le Nigeria ne dispose cependant pas de raffineries en état de marche. Pour satisfaire les besoins du marché intérieur en hydrocarbures, le pays exporte son propre brut et l’importe une fois raffiné. Un système assez onéreux qui encourage fortement la fraude. Quelques jours avant l’investiture du nouveau président, Muhammadu Buhari, un retard de paiement du gouvernement, avait provoqué une pénurie de carburant et quasiment mis l’économie à l’arrêt.

Un accord avait finalement été trouvé entre les importateurs et le gouvernement, et le président Buhari a lancé une guerre sans merci contre la corruption dans le pays, touchant particulièrement le secteur pétrolier.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.