Guinée : Travaux de réfection de la ligne ferroviaire Conakry – Kankan

Alpha Condé, le président de la Guinée, a procédé à la pose de la première pierre de la voie ferrée longue de 622 Km devant relier la capitale Conakry à la ville de  Kankan (Centre-Ouest). L’entreprise brésilienne BSGR Valley, qui exploite également le minerai de fer à Simandou en Guinée forestière (Est), va s’occuper de l’exécution de ce chantier, moyennant une enveloppe de 600 millions de dollars américains. On comprend mieux pourquoi l’ex-président brésilien, Lula Da Silva, a assisté à la cérémonie.

Quoi qu’il en soit, avec ce chemin de fer,  le déplacement des personnes et ainsi que celui des marchandises entre Conakry et Kankan sera énormément facilité. En plus, la ligne ferroviaire, qui traverse trois régions naturelles du pays, permettra l’ouverture de plusieurs zones très reculées et celle de diverses localités rurales au reste de la Guinée. Tout cela aura sûrement une incidence positive sur les activités économiques dépendant de cet axe et même, au-delà.

Un sentiment  que partage, également, Alpha Condé, lequel a affirmé que « cette journée est le début de la reconstruction de la Guinée toute entière », estimant  cette liaison entre les deux centres urbains « aussi symbolique qu’historique et porteuse d’espoir pour le lien national ». Dans ses déclarations, le chef d’Etat guinéen se réjouissait manifestement de la prochaine réouverture de cette ligne, longtemps fermée après avoir été opérationnelle de 1958 à 1983.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.