Niger : 300 combattants Boko Haram tués dans le bassin du lac Tchad

L’état-major de l’armée nigérienne, a annoncé avoir tué 289 combattants du groupe terroriste islamique Boko, au cours de violentes offensives des forces armées nigériennes et tchadiennes dans le bassin du Lac Tchad, sur la frontière nigéro-nigériane, qui, se sont déroulées du 26 mars au 1er avril 2015.

boko haram

En plus de ces terroristes tués, l’armée nigérienne annonce la reprise de plusieurs localités entre les mains de Boko Haram. Il s’agit entre autres des villes de Doutchi, Damasak, Gashagar, Malan Fatori,… Cette dernière localité était tenue depuis novembre 2014 par la secte Boko Haram. Et, c’est à partir cette ville que le groupe terroriste menait des incursions régulières sur la localité nigérienne de Bosso (extrême-est), frontalière du Nigeria.

Les intenses combats menés par les Forces de défense et de sécurité (FDS) nigériennes et tchadiennes, ont également permis de blesser 31 combattant de Boko Haram. Une quinzaine de véhicules et plusieurs dizaines de motos ainsi qu’une importante quantité d’armes, des engins blindés et des munitions ont été détruites, a révélé l’état-major de l’armée nigérienne, dans le communiqué.

L’offensive menée par les FDS, a également coûté la vie à un élément de la force militaire et trois autres éléments de cette force ont été blessés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.