Niger : 54.000 tonnes de bois consommées le jour de la tabaski.

boisLes services de l’environnement du Niger ont annoncé ce mardi une consommation record de plus de 54 000 tonnes de bois pour Niamey, la capitale du pays, pour le seul jour de la tabaski, tout en rappelant que le pays est menacé par la désertification due à la déforestation.

Les habitants de la capitale ont consommé, « la plus importante » quantité de bois jamais enregistrée ces 20 dernières années, soit plus de 54 000 tonnes de bois.

Selon les statistiques officielles, les 1,5 million d’habitants de la capitale utilisent habituellement 260.000 tonnes de bois par an.

Au Niger, pays à écrasante majorité musulmane, des centaines de milliers de moutons sont sacrifiés avant d’être consommés ou distribués aux plus nécessiteux, chaque année à l’occasion de cette fête.

Ce rituel donne lieu à des grillades de viande géantes et à une consommation excessive de bois pour allumer les bûchers et confectionner des brochettes géantes.

Dans le pays, « Plus de 90% » des ménages n’utilisent que le bois pour s’éclairer et cuisiner, selon les services de l’Environnement.

Depuis 1990, les zones forestières du Sud ont perdu « un tiers » de leur surface, pour ne plus représenter que « 1% du pays », d’après le Programme des Nations unies pour l’environnement (Pnue).

Le Niger tente depuis plusieurs années de faire la promotion de son gaz et de son charbon pour freiner la coupe sauvage du bois, principal combustible pour une écrasante majorité de ses 18 millions d’habitants. Mais ces projets se heurtent aux coûts jugés élevés du gaz.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.