Sénégal : La décision sur le procès de Karim Wade attendue le 23 mars 2015

La Cour anti-corruption va rendre sa décision en délibéré dans le procès de Karim Wade, fils de l’ex président sénégalais, jugé pour « enrichissement illicite », le 23 mars 2015. Henry Grégoire Diop, président de la Cour de répression de l’enrichissement illicite (CREI), la juridiction spéciale sénégalaise qui juge Karim Wade depuis le 31 juillet, a clos les débats jeudi dernier.

Karim-wade-300x219

Lors des réquisitoires du parquet, les avocats de l’accusation ont requis sept ans de prison ferme pour Karim Wade. Ceci, en plus d’une  amende de plus de 380 millions d’euros (250 milliards de FCFA), une confiscation de biens et une privation de droits civiques à l’encontre du prévenu, aujourd’hui âgé de 46 ans.

Les biens de Karim Wade selon l’accusation, sont constitués entre autres d’un patrimoine immobilier, des sociétés au Sénégal et à l’étranger, des comptes bancaires et des voitures. Mais, les avocats du prévenu, soutiennent « mordicus » que le patrimoine de leur client n’est que d’environ  1,2 milliards de FCFA. Une somme gagnée, essentiellement quand il était trader en Europe, avant de débuter le travail avec son père Abdoulaye Wade, d’après la défense.

Les plaidoiries entamées lundi 16 février 2015, ont été faites en l’absence de Karim Wade et de ses avocats. Elles ont été clôturées jeudi 19 février 2015. Karim Wade, ancien ministre d’Etat (Coopération internationale, Aménagement du territoire, Infrastructures, Transports), est jugé depuis 31 juillet 2014.  Ce , avec une dizaine de prévenus, « des prête-noms et complices » de son enrichissement illicite présumé, dont cinq sont « en fuite » et pour lesquels la Cour a requis mardi des peines allant de quatre à dix ans de prison ferme.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.