Tunisie : Six pirates informatiques accusés de terrorisme aux arrêts

Six pirates, présumés porteurs de la pensée Jihadiste, ont été interpellés par une unité spécialisée dans les « crimes terroristes », a annoncé le ministère tunisien de l’Intérieur.

police

Dans un communiqué rendu public mardi dernier, le ministre a indiqué que cette arrestation faite suite aux opérations visant les éléments des takfiris (extrémistes) actifs sur le net.

Ainsi, il est reproché aux six pirates d’avoir mené « des attaques contre un certain nombre de sites du gouvernement tunisien le jour de l’an 2015 et avant cela des sites étrangers. « L’unité nationale d’investigation des crimes terroristes (…) a pu faire tomber les éléments les plus dangereux administrant une page Facebook connue et spécialisée dans le piratage des sites gouvernementaux et d’institutions sensibles, au niveau national ou international« , avait indiqué le ministre.

En Tunisie, cette arrestation a déjà fait naitre des multiples remous. Slim Amamou, fondateur d’un second Parti pirate tunisien et ancien secrétaire à la Jeunesse après la révolution de 2011, s’est indigné des motifs avancés par la police à l’encontre des six prévenus. Pour ce dernier, « les accuser de terrorisme était très grave ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.