Nigéria : Les violences de Boko Haram vont plus de 14000 réfugiés au Tchad

Les incursions de la secte islamiste Boko Haram au Nigéria, a déjà provoqué le déplacement de 14 000 personnes vers le Tchad, selon un rapport du Bureau de coordination des affaires humanitaires (OCHA) des Nations Unies publié, mercredi, 28 janvier 2015. L’on apprend en outre dans le rapport que le nombre de réfugiés se poursuivent à un rythme de 774 personnes par jour.

attaque boko haram
Boko Haram continue de faire des déplacés

Avec la recrudescence des attaques de Boko Haram, vont craindre à la communauté humanitaire que « des afflux supplémentaires de la population nigériane au Tchad », relève le rapport. Elle estime dans ce rapport que le Tchad pourrait accueilli au cours de cette année 2015, 30 000 réfugiés.

Depuis l’insurrection de Boko Haram en 2009, plus de 13000 personnes ont été tuées et près de 1,5 millions d’habitants ont été déplacées fuyant les violences de la secte islamiste. Depuis le début de l’année, Boko Haram a multipliés des attaques dans le Nord du Nigéria.

L’attaque dans la localité de Baga par exemple,  avait coûté la vie à 2 000 personnes selon, Amnesty International. L’ONG dans son rapport avait qualifié cette attaque de « la plus grande et la plus destructrice jamais perpétrée par la secte islamiste ». 16 localités avaient été brûlées et 20.000 personnes ont dû fuir la région.

Depuis le 16 janvier 2015, le Tchad a décidé d’envoyer ses troupes au Cameroun et au Nigeria pour les aider à combattre la secte islamiste Boko Haram. Idriss Deby, le président Tchadien appelle à une coalition africaine contre Boko Haram.

L’intense vague d’attentats menée au Nigeria et au Cameroun par le groupe islamiste depuis quelques semaines menace la stabilité des frontières occidentale et australe du Tchad, limitrophes avec le Niger, le Nigeria et le Cameroun.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.