Le premier gazoduc subsaharien lancé par l’Afrique du Sud et le Mozambique

C’est avec les entreprises Sacoil et IGEPE que l’Afrique du Sud et le Mozambique, vont réaliser le premier gazoduc subsaharien. L’accord de développement de cette infrastructure a été signé au mois de décembre 2014.

pipeline

Cet accord signé, concerne la réalisation de l’étude de faisabilité de la construction d’un pipeline géant. Ce pipeline, devrait permettre le transport du gaz mozambicain jusqu’en Afrique du Sud.

Le coût du projet est évalué à 6 milliards de dollars. L’étude de faisabilité va consister à réaliser les études de marché, évaluer les aspects sociaux et environnementaux relatif à la réalisation de l’ouvrage et afin étudier l’évaluation du projet en terme d’ingénierie.

Le pipeline en construction, va être long de 2600 Km. Il devrait permettre la liaison entre les gisements de Rovuma dans le nord du Mozambique à différentes villes Sud Africaine. Ceci, tout en contribuant à l’approvisionnement des différentes grandes villes mozambicaines qui vont être traversées par le gazoduc.

Et, comme l’expliquent les autorités sud africaines, ce projet devrait permettre à au pays de répondre à la demande sans cesse croissante en gaz, de contribuer à une baisse considérable des coûts du gaz pour les rendre accessible à une grande majorité de la population.

Et, pour la compagnie Sud Africaine SacOil, elle pourrait trouver en ce projet la possibilité d’améliorer ses performances et se positionner comme leader panafricain dans les domaines du gaz et du pétrole.

Bien plus, l’Afrique du Sud et le Mozambique auront la possibilité de promouvoir les énergies dites propres. L’accord signé entre le Mozambique et l’Afrique du Sud est ouvert à tous les pays membre de la communauté de développement de l’Afrique australe (SADC).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.