Côte d’Ivoire : La situation reprend son cours normal

Bloqué par la manifestation des soldats du mardi 18 novembre courant, le trafic a repris son cours normal en Côte d’Ivoire. Acteurs et opérateurs peuvent vaquer tranquillement à leurs activités sans être inquiétés vu le calme revenu dans les casernes ivoiriennes.

calme-civEn rappel, le mécontentement des militaires, lié au non paiement de leur salaire et aux mauvaises conditions de vie et de travail, a poussé à une manifestation générale dans plusieurs localités du pays. L’objectif, selon les représentants de ce mouvement, est de faire entendre leurs voix auprès des autorités nationales qui ont révélé à la presse « avoir réalisé des avancées notables » dans les discussions avec le gouvernement.

Cet événement remet en surface les souvenirs des mouvements qui ont conduit la Côte d’Ivoire dans une situation indescriptible pendant plus d’une dizaine d’années. En effet, en décembre 1999, des manifestations militaires ont causé, non seulement la chute du président Henri Konan Bédié, mais également constitué le nœud d’une longue phase d’instabilité sociopolitique et économique.

Plusieurs autres conflits sociaux se sont produits dont le dernière en date concerne la crise postélectorale qui a conduit à la chute de l’ex-président Laurent Gbagbo et sa comparution devant la Cour Pénale Internationale.

Tout compte fait, il y a eu bien plus de peur que de mal. Et selon les témoignages, la réaction rapide des autorités du pays a été concluante en Côte d’Ivoire qui connaît à nouveau le calme et l’économie progresse au rythme de cette nouvelle situation de stabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.