Energies renouvelables : Coopération avancée entre le Maroc et la Grande-Bretagne

Les relations entre les Royaumes chérifien et britannique s’intensifient de plus en plus en raison de leur intérêt commun pour l’énergie renouvelable. Une délégation venue de la Grande-Bretagne est arrivée lundi au Maroc pour une visite de travail de trois jours.

renouv-energieLe Maroc dispose de l’un des programmes les plus ambitieux de l’Afrique du Nord et du Proche Orient dans le domaine de l’énergie renouvelable. Quant au Royaume-Uni, il est au cœur de la recherche mondiale dans le domaine de l’énergie propre et renouvelable. De ces différents intérêts naît le centre commun d’intérêt qui favorise la promotion des rapports entre les deux Etats.

Au programme de ces journées, des rencontres seront organisées avec diverses parties prenantes, dont de hauts responsables, ainsi que des visites de plusieurs projets dont un centre de recyclage des déchets.

Toutefois, le Maroc est peu doté en ressources énergétiques conventionnelles et importe 96 % de son énergie et doit répondre à une demande croissante (environ 7 % par an) à cause de son essor économique et de sa croissance démographique.

Pour relever ces défis, les gouvernements qui se sont succédé se sont engagés dans un vaste programme éolien, pour accompagner le développement des énergies renouvelables et celui de l’efficacité énergétique dans le pays.

Le ministère de l’Energie, des mines, de l’eau et de l’environnement a ainsi élaboré une nouvelle stratégie énergétique nationale afin de sécuriser l’approvisionnement en énergie tout en adoptant une démarche de développement durable. Cette stratégie vise également à maintenir des prix compétitifs et à mieux maîtriser la demande.

La position de leader de la Grande-Bretagne en matière d’énergie renouvelable est utile au Maroc, dans le cadre de sa stratégie nationale d’énergie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.