Kenya : Des assaillants tués par l’armée

A Mombasa, deuxième ville du Kenya, l’armée a abattu dimanche dernier six assaillants qui tentaient de pénétrer dans une caserne, armés de machettes.

soldats-kenyans-a-mombasaDe jeunes non identifiés tentaient de pénétrer dans une caserne, armés de machettes, sont abattus sur place suite à la réaction très vive des forces armées kényanes. Dans un communiqué de l’armée, a précisé qu’«en ripostant, les soldats et les sentinelles ont tué cinq des assaillants». Plus loin, dans une forêt à proximité de la caserne, ils ont abattu un dernier et arrêté un septième. A l’issue de l’interrogatoire, on en saura plus sur l’identité des agresseurs et sur leur mobile. Entre temps les autres assaillants parmi les dix, sont dans la nature.

Invité à se prononcer sur cet incident, Nelson Marwa, gouverneur de Mombasa a reconnu que les individus portaient des armes rudimentaires. Cette version est loin de faire l’unanimité puisque des témoins vivant non loin de la caserne de Nyali affirment avoir entendu d’intenses échanges de tirs à l’heure de l’incident.

Le Kenya vit depuis quelques temps sous de fortes menaces issues des groupes islamistes radicaux venus de Somalie. Le pays fait face à une montée sans précédent de l’islamisme sur son propre territoire et aux recrutements de la faction Al Qaïda. D’autres tensions sont alimentées par le dossier foncier, objet de nombreuses polémiques nationales.C’est le cas notamment des Soi et des Ndorobo, deux clans appartenant à la grande famille des Sabaot.

Avant les éclaircissements de l’enquête, ce sont toutefois des assaillants kenyans qui ont attaqué leur pays au lieu des islamistes Shebab comme par le passé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.