Niger : Trafic de faux passeports

Niamey n’en finit pas avec les scandales .Après l’affaire du trafic des nouveau-nés, c’est maintenant l’épisode des faux passeports qui agrémente l’actualité nigérienne. De sources concordantes, mille sept cent passeports nigériens ont été fournis à des ressortissants étrangers par des fonctionnaires de la police du pays.

faux-passeport
En effet,les détenteurs des faux passeports sont tous d’une autre nationalité que nigérienne. Ils seraient des Chinois, des Indonésiens, des Pakistanais, entre autres. Pire, tous les Chinois disposant du précieux document sont curieusement des repris de justice, des personnes poursuivies pour des faits d’escroquerie et autres délits à caractère  commercial.

Dans son rôle de régulateur de la société, l’Etat a ordonné une enquête qui a conduit à des arrestations.

Pour rappel, une dizaine de policiers du service passeport de la Police nationale ont déjà été interpellés et écroués à la prison civile de Niamey dans le cadre de l’affaire dite des faux passeports nigériens en Chine. Ce scandale éclabousse encore une fois la question de la bonne gouvernance au Niger au point de constituer un frein au développement sociopolitique du pays qui se prépare, depuis un moment déjà, à des élections en vue d’assurer la continuité de l’Etat nigérien.

Ces échéances sont sous tension à cause non seulement de manœuvres politiciennes, mais également de l’écartement du chef de file de l’opposition, Hama Amadou, en exil pour échapper à la justice qui l’accuse d’être coupable dans l’affaire du trafic des bébés.

Le Niger traverse une phase de turbulence interne, accentuée par la menace terroriste dans la zone sahélo-saharienne, ce qui qui ne favorise guère son développement rapide et transparent.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.