Togo : Appel des églises à la relance des réformes politiques

Trois grandes églises du Togo sont montées au créneau mercredi 1er octobre pour en appeler aux autorités politiques nationales,de relancer des réformes institutionnelles et constitutionnelles qui peinent à aboutir, alors que ce petit pays d’Afrique de l’Ouest avance à grands pas vers une prochaine échéance électorale en 2015.

eglise-reforme-politique
Les églises catholique, évangélique presbytérienne et méthodiste du Togo, à travers leurs premiers responsables, ont adressé un appel pressant invitant le chef de l’Etat togolais, Faure Gnassingbé, le Premier ministre et à son gouvernement, le Président de l’assemblée nationale et les députés, ainsi que l’ensemble de la classe politique togolaise, à réexaminer les questions restées en suspens sur lesdites réformes en vue d’y trouver un dénouement plus positif pour le pays.

Les trois églises ont fait part de leur désillusion, constatant à leur grand étonnement et profonde déception le rejet par le parlement togolais du projet de loi qui aurait dû apporter certaines modifications à la Constitution du pays, notamment en ce qui concerne la durée du mandat présidentiel et le mode de scrutin.

Pour se faire entendre, la Conférence des évêques du Togo, le Bureau exécutif de l’église évangélique presbytérienne du Togo et le Comité exécutif de l’église méthodiste du Togo ont tenu une rencontre mercredi dans la capitale Lomé. Ces instances religieuses étaient représentées respectivement par Monseigneur Denis Amuzu-Dzakpah, le Pasteur Sename Mensa Avinou et le Pasteur Comlansan Charles Klaba-Kuadjovi. Ces derniers ont signé une déclaration commune dans laquelle ils exhortent les Togolaises et les Togolais à plus de patriotisme et notamment à la culture de la démocratie afin de favoriser la réussite de l’élection présidentielle de 2015 dans un cadre serein, paisible, juste et équitable.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.