RDC : Succès de l’offensive des FARDC

031102013083735000000ddsfzeEn appelant ses troupes, dimanche 3 novembre courant, à la cessation des hostilités contre l’armée nationale de la République Démocratique du Congo, le chef du M23 a reconnu implicitement l’incapacité du mouvement à faire face à l’offensive menée par les troupes congolaises ces dix derniers jours.

Depuis le vendredi 25 octobre dernier, les forces congolaises, appuyées par les éléments de la Mission des Nations Unies au Congo, ont lancé une offensive contre la rébellion et se poursuit encore. Selon les informations relayées par la presse, l’armée a attaqué, lundi matin, à l’arme lourde le dernier réduit des rebelles dans les montagnes de l’Est de la RDC. Le but de ces activités consiste à ramener la paix et la sécurité dans une zone marquée, depuis des décennies, par une guerre meurtrière, faisant des victimes parmi la population.

Bien que l’annonce faite par les rebelles ait été perçue par le gouvernement congolais comme un premier pas vers la paix, cela n’a pas empêché l’armée nationale à poursuivre son objectif visant à mettre hors d’état de nuire le M23 et le  pousser hors des frontières de la RDC.

Né d’une mutinerie d’anciens soldats de l’armée nationale congolaise, le M23 a fait des milliers de victimes dans l’Est de la RDC. Son action a contribué à la déstabilisation de cette partie du Congo, livrée aux vols, viols et pillages des populations, ce qui a obligé les autorités congolaises, depuis le 25 octobre, à mettre un terme aux souffrances des populations.

Les récents événements conduisent à dire que l’accord de paix, recherché depuis tant de mois entre les rebelles et le gouvernement congolais, pourrait être enfin trouvé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.