Afrique du Sud : Report du procès de Julius Malema

Au bout d’une audience rapide dans le cadre du procès pour corruption de Julius Malema – l’ex-président de la Ligue des jeunes de l’ANC -, celui-ci a été reporté au 3 août 2015.

Report-de-Julius-Malema
Julius Malema est sous le coup d’une accusation d’enrichissement illicite à l’occasion d’un appel d’offres provincial truqué, qui portait sur l’entretien des routes du Limpopo. Malgré tout, le jeune leader reste toujours soutenu par ses nombreux partisans, qui étaient au rendez-vous. D’ailleurs, il n’a pas manqué d’haranguer cette foule à sa sortie du tribunal. Peu avant, Julius Malema venait à peine d’entrer dans la salle d’audience. Juste après l’entrée du juge, le parquet a sollicité un report de cette affaire. Motif : l’indisponibilité de certains avocats. Cela n’a donc pas laissé à Julius Malema le temps de souffler ne fût-ce qu’un mot.

Depuis l’année dernière, l’ex-leader des jeunes du parti au pouvoir a lancé sa propre formation politique, dénommée « Combattants pour la liberté économique » (EFF). En toute logique, il s’est affublé du surnom de « Commandant en chef » et se couvre habituellement d’un béret assorti à une tenue rouge. Cela ne l’exempte pas d’être accusé de corruption dans cette affaire datant de 2009. Selon l’acte d’accusation, Julius Malema, 33 ans, figurait comme actionnaire indirect dans le conseil d’administration de plusieurs sociétés écrans liées à l’entreprise désignée en 2009 pour effectuer l’entretien des routes du Limpopo. Et, ce, avant que l’appel d’offre ne paraisse.

En 2012, Julius Malema avait été exclu de l’ANC pour des motifs autres que cette affaire de corruption. Plus récemment, son parti politique a raflé 25 sièges aux élections législatives de mai dernier. Une posture qui lui permet de critiquer le pouvoir en place, l’accusant notamment de corruption.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.