Benin : Evaluation de la réalisation des infrastructures ferroviaires.

Une visite officielle du chef d’Etat nigérien à son homologue béninois leur permet d’évaluer l’avancement des travaux du chemin de fer reliant deux villes de ces pays,  Niamey et Dosso. Ce projet constitue une aubaine pour les échanges commerciaux entre les deux pays, le brassage entre les deux peuples, mais aussi l’envol du développement des deux Etats.

benin-evolution
En rappel, le Niger, enclavé au cœur du Sahel, veut s’offrir d’ici à deux ans un accès à la mer par le biais d’un chemin de fer reliant sa capitale au port de la Métropole béninoise, où est acheminé par la route l’essentiel de son fret.

Pour ressusciter ce projet vieux de cent ans, les deux chefs d’Etat avaient signé un protocole d’accord en novembre 2013 et créé une société multinationale au capital de plus d’une centaine de millions de dollars.

Cette liaison (Niamey-Cotonou) constituera la colonne vertébrale d’une boucle ferroviaire de près de deux mille huit cents kilomètres allant d’Abidjan à Cotonou en passant par Ouagadougou et Niamey.

Malgré les critiques qui ne cessent de fuser contre ce projet, les deux partenaires restes optimistes quant à son impact sur la population et sur toute la région.
« Ce projet avance bien et nous espérons l’inaugurer dans les mois à venir », a déclaré le président nigérien lors de sa rencontre avec le Président Boni Yayi. Il a  été recommandé aux populations de ces pays de soutenir les activités liées à la bonne marche de l’opération où les travaux sont en marche pour le tronçon Niamey-Cotonou en vue de favoriser un meilleur développement des pays et, partant, de la région.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.