Gabon : Découverte de nouveaux gisements de gaz

Etienne Ngoubou, ministre gabonais du Pétrole et des hydrocarbures, a annoncé mercredi au cours d’un point de presse, la découverte de deux gisements d’hydrocarbures dont le premier est situé dans la province de Ngounié, dans le sud du pays. Découvert par la compagnie française Perenco Oil and Gas Limited (POGL), ce gisement renferme 20 millions de barils exploitables. Selon M. Ngoubou, des travaux sont déjà en cours afin d’obtenir plus de précisions sur les proportions de la réserve. Son exploitation ne devrait pas tarder à commencer, vu que POGL possède déjà des infrastructures de production à proximité. « L’entrée en production de ce gisement contribuera à rehausser la production nationale qui est de 220.000 barils par jour », a assuré le ministre.

AFP-Ngoubou
Le second gisement, qui renferme du gaz à condensat, a été découvert par la compagnie italienne ENI, dans la province de l’Estuaire. Pour M. Ngoubou, « cette découverte devrait avoir un impact positif sur le domaine offshore dont le potentiel en hydrocarbures reste encore à explorer ». Au demeurant, l’exploitation du gisement de l’Estuaire devrait profiter à   la capitale Libreville et ses environs en vue d’alimenter notamment les centrales électriques de la zone économique spéciale de N’kok, située à 27 km de la capitale.

La découverte de ces deux gisements intervient alors que le gouvernement gabonais vient d’adopter une loi sur les hydrocarbures destinée à garantir la souveraineté de l’Etat sur ses avoirs pétroliers.

Au Gabon, le pétrole représente depuis plusieurs décennies, la première source de richesse nationale. Sa production pétrolière a atteint son point culminant dans les années 1970, avant de connaître une baisse sensible en 1997. Néanmoins, le budget de l’Etat provient toujours en grande partie des recettes pétrolières.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.