Ghana : Commission d’enquête sur le Mondial 2014

ghana-black-starsL’élimination prématurée du Ghana de la Coupe du monde Brésil 2014 et les scandales qui ont éclaté en marge de la piètre prestation de la sélection ghanéenne, ont donné lieu à la mise en place d’une commission d’enquête chargée de mettre toute  la lumière sur les raisons de cet échec.
Contre toute attente, l’équipe des Black Stars a été éliminée de la coupe du monde Brésil 2014,  dès le premier tour des phases de groupes. Non seulement elle  n’a pas été à la hauteur de l’exploit qu’on attendait d’elle, mais elle a surtout brillé par ses problèmes en dehors du terrain.
Alors qu’en 2006 le Ghana, à sa première participation à la Coupe du monde, fut éliminé en huitième de finale, quatre ans plus tard, les Black Stars ont illuminé le Mondial sud-africain en atteignant les quarts de finale. Mais cette fois-ci, la même équipe n’a pas su rééditer l’exploit et quitte prématurément le Mondial 2014, sur fond de nombreuses polémiques. D’abord des problèmes d’indiscipline ont conduit à l’exclusion de Sulley Muntari suite à des altercations avec un membre de la Fédération ghanéenne de football et de Kevin Prince Boateng qui, non content de son statut de remplaçant, aurait insulté Kwesi Appiah, le sélectionneur de l’équipe nationale. Ce qui n’a pas empêché Michael Essien de refuser de prendre part à l’échauffement avant le match contre le Portugal où devait se jouer le sort du Ghana. A cela s’ajoutent le problème de primes non payées aux joueurs acculés à faire  grève et l’éviction du ministre des Sports, Elvis Afriyie Ankrah, pour mauvaise organisation.
La commission d’enquête mandatée par le président John Dramani Mahama est dirigée par Senyo Dzamefe, juge de la cour d’appel. Elle travaillera en étroite collaboration avec la GFA (Fédération ghanéenne de football) pour rendre ses conclusions dans les trente jours prochains.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.