Création d’une société gazière tripartite

Adama-ToungaraLe Ghana, la Guinée Equatoriale et la Côte d’Ivoire ont convenu de mutualiser leurs ressources en vue de créer une société gazière sous-régionale.
Le ministre ivoirien de l’Energie, Adama Toungara, et ses homologues ghanéen, Emmanuel Armah Kofi Buah, et équato-guinéen, Gabirel Obiang Lima, se sont réunis vendredi 16 mai à Abidjan, où ils ont formalisé et paraphé le protocole d’accord du projet, après avoir passé en revue les dernières retouches sur le volets administratif et juridique. A l’issue de la rencontre, M. Toungara a annoncé que bientôt les Ivoiriens pourront avoir accès à l’énergie à moindre coût, se réjouissant aussi de la bonne volonté des trois pays à mener à bien cette initiative.
En effet, tant pour le Ghana, la Côte d’Ivoire que la Guinée Equatoriale, la problématique de l’énergie reste l’un des défis pour le développement économique. La démarche collaborative des trois pays date du mois d’avril,  lors de la réunion du Conseil des ministres des Etats membres de l’Association des Producteurs de pétrole africains (APPA), tenu à Malabo,  capitale de la Guinéen Equatoriale. C’est là qu’ils avaient décidé d’unir leurs efforts pour mettre sur pied une société gazière qui serait à en mesure de répondre aux besoins de la sous-région en énergie.
Les consultations se ensuite poursuivies, les 15 et 16 avril, à Accra, la capitale ghanéenne, entre les compagnies pétrolières nationales des trois pays, en présence des représentants de leurs ministères respectifs chargés de l’énergie.Il a surtout été question de se mettre d’accord pour confier l’étude de faisabilité à un consultant dont l’expertise en la matière pourra garantir la viabilité du projet.
La séance de travail d’Abidjan, qui a été marquée par la signature du protocole d’accord, a ainsi ouvert la voie à un appel d’offres international pour le choix de la société  qui réalisera l’étude de faisabilité de ce projet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.