Kenya : Recherche de fonds pour l’extension de l’aéroport Jomo Kenyatta

Lucy-Mbugua-kaaLes autorités kényanes recherchent activement des fonds pour financer l’extension de l’aéroport international Jomo Kenyatta. Pour cela, elles ont engagé des négociations avec différentes institutions financières qui ne sont pas des moindres.
Il s’agit de la Standard Bank Group Ltd, l’un des plus grands groupes de services financiers sud-africains, la Banque Africaine de Développement (BAD), la China Development Bank Corporation, ainsi que Sunnyvale. Le directeur de la Kenya Airports Autority (KAA), Lucy Mbugua, a indiqué que les différents partenaires ont déjà donné leurs conditions et que les discussions se poursuivent.
Il y a quelques jours, le conseil des administrateurs de la Banque mondiale a approuvé l’accord d’un prêt de 203 millions de dollars, soit plus de 17, 5 milliards de shillings kenyans, devant servir, entre autres, à la reconstruction dudit aéroport, après un gigantesque incendie qui a ravagé son principal terminal en août 2013. Mais le coût des travaux d’extension étant estimé à 653 millions de dollars (plus de 56, 6 milliards KES), les autorités kenyanes négocient aussi pour trouver le reste du financement.
Classé 6e du continent africain et premier aéroport de l’Afrique de l’Est, l’aéroport international Jomo Kenyatta, verra sa capacité passer de 7 millions de passagers à 20 millions d’ici trois ans. En effet, sauf imprévu, les travaux d’extension vont débuter au mois de juillet prochain et dureront jusqu’en 2017. L’aéroport est le hub primaire des compagnies Kenya Airways et Fly540.
Le gouvernement du Kenya veut, par son moyen, accroître l’affluence des touristes dans le pays. Le tourisme constitue la seconde plus grande source d’entrée de devises pour le Kenya, un pays de plus de 43 millions d’habitants.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.