Nigeria : Dangote Cement expose ses performances

dangote-cementLe groupe nigérian Dangote Cement a rendu publics, mercredi dernier à Londres, ses résultats portant sur l’année dernière. Il s’en dégage une nette progression en comparaison à ceux de l’exercice précédent.
En 2013, Dangote Cement a réalisé un chiffre d’affaires de 1,72 milliard d’euros (2,29 milliards de dollars), soit un bond de 29,4 % par rapport au même indicateur atteint un an auparavant. A côté, son résultat net d’impôt, qui a culminé à 850 millions d’euros (1,1 milliard de dollars), a également évolué de 40,6 % comparativement à l’an 2012. Comme si cela ne suffisait pas, le groupe nigérian ne cesse de multiplier des investissements en augmentant ses capacités. Et ce, non seulement sur le territoire national mais aussi dans d’autres pays du continent africain.
Au Nigeria plus particulièrement, Dangote Cement entend installer, au cours de cette année, trois lignes de production supplémentaires dans ses cimenteries d’Ibese et d’Obajana. Cela correspond à une augmentation de capacité de 9 millions de tonnes. Une fois ce projet concrétisé, le groupe nigérian disposera d’une capacité totale de 25 millions de tonnes dans ce pays.
Concernant les projets de Dangote à l’échelle africaine, ce groupe vise à porter sa capacité à 1,5 million de tonnes et 3 millions de tonnes de plus respectivement en 2014 et en 2015. Suivant ses plans, cet objectif passe par le lancement de nouvelles usines en Afrique du Sud, en Ethiopie et au Sénégal ainsi que d’un broyeur au Cameroun.
Malgré tout, des imprévus peuvent survenir. A titre d’illustration, le projet d’ouverture d’usine de Dangote au Sénégal a été retardé à cause de difficultés d’ordre juridique et politique. Heureusement pour le groupe nigérian, cette initiative est à présent en phase de test.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.