Gabon/Cameroun : un partenariat au service de l’éducation.

signature-de-convention-supdecomDans le but d’ouvrir une école doctorale en sciences de gestion, un accord de partenariat a été conclu le mardi 21 janvier à Libreville entre Sup de Com du Gabon et l’Ecole Supérieure des sciences économiques et commerciales (ESSEC) du Cameroun. Selon une source locale, ce partenariat a pour objectif de renforcer le cadre d’apprentissage et de recherche des doctorants.
Outre la dynamisation de la formation dans la sous-région, ce partenariat vise aussi à impulser l’intégration en Afrique centrale, par le biais notamment de coopération universitaire, en vue d’asseoir la compétitivité de l’université africaine au niveau mondial.
De l’avis de certains signataires, une telle initiative est louable et a toute son importance dans la mesure où elle joue un rôle pionnier dans la mise en place de grandes structures de formation, comme c’est le cas de nombreuses universités internationales de renom.
Grâce à cette coopération, Sup de Com du Gabon pourra bénéficier d’un transfert de connaissances en matière de gestion dans la mesure où son partenaire a, à son actif, une trentaine d’années d’expérience dans le domaine. Au Cameroun, ce dernier est réputé pour sa contribution dans la formation des élites du pays.
Il ressort de la signature de cet accord de partenariat qu’il est possible aujourd’hui de développer en Afrique des projets sous-régionaux qui pourront impacter la dynamique des rapports du continent avec l’Occident. Même si les ressources financières font très souvent défaut, le potentiel humain n’est pas à négliger et peut constituer le fer de lance de projets ambitieux sur tout le continent africain.
Il faudrait souligner que l’union Sup de Com Gabon et ESSEC Cameroun est un exemple de partenariat public-privé à intégrer dans les perspectives de promotion de la formation en Afrique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.